Comment j'ai écrit "Rock à la Radio"

Toutes les infos sont extraites du carnet de route de Bijou par Dynamite 

Le contexte 

Il a fallu d'abord un contexte pour écrire "Rock à la radio".  

Bijou sortait d'un "bad trip" avec "Pas Dormir" suivi par le flop de "Whoo ho ou whoo ho" et de "En public"  et déjà la maison de disque doutait.  

J'ai souvenir d'une réunion houleuse chez moi le mardi 17 Juin 1980 où c'est Jean William qui a sauvé le groupe. 

Je résume, Dauga est persuadé que le choix des titres et la production sont responsables des échecs et a déjà en tête le split du groupe et une carrière solo. Palmer ne voit pas très loin et est sans idée depuis le n'importe quoi "Whoo ho ou whoo ho" mais s'oppose à Dauga  et puis moi,  le casse-couille de service, prèt à me tirer pour la 2eme fois ..mais là,  je suis dans les starting-blocks et dans ma tête, une fois cette réunion terminée,  il en sera fini de Bijou ..Finalement c'est le status-quo mais Jean William a une idée simple et géniale : "on se sépare et on se retrouve dans 3 mois, on écoute ce que chacun propose et on fait le point sur la suite"...Cela met tout le monde d'accord...même si je me dis que c'est reculer pour mieux sauter mais je joue le jeu honnêtement. 

  

Les moyens

Des amies qui ont une villa sur la Côte d'Azur, pas loin de "Super Bear " (le studio des 2 derniers albums) me proposent d'y venir le temps nécessaire, j'enfile ma liquette , mon froc, mes pompes, mon perfecto, des km de bandes , des guitares , un ampli , des micros enfin du matos d'enregistrement, Revox , etc.. 

bref c'est parti..pour le boulevard du Plan des Abeilles à Saint Jean Cap Ferrat. 

Sur place c'est cool,  grande villa avec piscine , salle de ciné , mon amie et une employée de maison Danielle Lucas !! merci pour tout Danielle... je suis peinard mais je me dis que je ne vais pas en sortir une dans ce cadre .. on est en été et c'est la fête partout ... 

 

L'état d'esprit 

Je commence à m'installer dans la grande bibliothèque, style baroque avec vue sur la mer ..mais les jours qui suivent l'installation sont faits de sorties nocturnes, restaurants,  bars,  boites, invitations, etc.. je fais bien quelques essais mais je m'aperçois que c'est pas simple d'être seul face à un défi comme celui là : la survie de Bijou.  Loin de mes potes de Bijou avec qui finalement , même si on avait l'habitude de composer de façon solitaire et personnelle, on se retrouvait aux sessions de répétitions où chacun amenait un titre et on travaillait dessus , Palmer ayant une vraie plue-value dans des arrangements ou des propositions,  surtout sur les titres de Dauga car celui ci amenait plus d'ébauches et des idées que des titres terminés , je me dis que peut-etre que l'on aurait pu se retrouver tous les 3 ici, pour changer de crémerie,  prendre du bon temps et composer ensemble ...bref..je délire , vu l'ambiance !! 

 

Le déclic 

Un batteur du coin (RIP jean Claude !!) me prête une batterie minimaliste et je commence à enregistrer tout ce que je fais ..étrangement, je compose un titre lent , bluesy et ça me plait .

Étant dans une bibliothèque , je bouquine pas mal et j'ai un déclic ..un poème qui sonne pile/poil avec le titre que je viens d'enregistrer..c'est un blues rock  même incroyable  (NB ce titre sera sur l 'album de Joe Marion,  40 ans après.)... je termine ce titre mais au fond de moi je sais que ce n'est pas pour Bijou , ce très bon résultat me pousse au cul ..déjà 3 semaines que je suis ici et j'ai avancé,  maintenant je sais que le déclic peut venir,  ici  !! 

 

Rock à la radio 

Les accords , riffs et démos se succèdent ,  le REVOX tourne à fond ,  le Fender est bouillant,  les cordes pètent ... entre chaque session,  je déjeune avec ma copine et des amis et puis retour à la bibliothèque , le studio "Princesse "  comme je l'appelle et qui est le nom de la rue ou j'habite ..ça fait presque 1 mois que je suis là et l'ambiance est super ...une nuit,  j'enregistre un riff et des accords de rock avec une mélodie et le  refrain de "Rock à la Radio " qui faisait "toc toc dans mon paddock " !! et puis un jour dans la cuisine,  je cherchais une station sur le poste de radio et il n'y avait que de la daube ,mon amie de s'écrier " putain il n'y a jamais rock à la radio  !!"  jamais de "ROCK À LA RADIO" !!!! ca y est en 1 seconde,  j'ai eu le flash ..le reste des paroles ne  fut pas long à venir et je peaufinais le backtrack, je voulais présenter un truc fini, classe, pour Bijou et l'entourage ..1 semaine après je pliais mes gaules et direction Savigny sur Orge .

.. 

Le retour  

Le 1er qui écoute la démo,  c'est Vincent .. puis Jean William qui retoucha quelque peu les paroles ...3/4 jours après on se pointe à des sessions de répétitions et là ,  Palmer à tout intégré le  titre,  les riffs,  la guitare rythmique, on se recogne une démo du titre , Philippe colle sa basse dessus et on passe au chant,  Philippe à un peu de mal avec la découpe et l'articulation alors Palmer s'y colle et il dégage un réel bon feeling, très rock ...le choix du chanteur va être difficile, moi j'opte pour Palmer ....Thoury qui est en pleine négociation pour un 5eme album,  file chez Phonogram avec le titre , la version chantée par Dauga ..j'avais noté que Phonogram voulait juste sortir un single alors que Jean William négociait pour un album ..au final c'est l'album qui a gagné ...Jamais domptés. 

 

Epilogue 

Nous enregistrons "jamais domptés" et donc "Rock à la Radio" au Super-Bear de Nice avec Steve Lipson aux manettes qui nous gratifiera  d'un "Rock on the Radio" à la fin du titre ..le single « Rock à la radio » s’installe en Mars 1981 dans les charts pour de nombreuses semaines sur les ondes des radios francophones... et à propos, pour celles et ceux qui aiment les trucs rares .  ..c'est le single canadien qu'il faut avoir avec Rock A La Radio et  Ne crois pas en b side et le single Péruvien avec Rock A La Radio et  No Creo..en b side,.... bonne chasse bros & sister's 

Cette année 81, le moral du groupe est au beau fixe,  les concerts reprennent les tv et radios se succèdent et la maison de disque reprend confiance ...La même année c'est l’enregistrement de l’album de Marie France "39 de Fièvre"..mais ça c'est une autre histoire ...

5 commentaires

  • Bb
    Bb Lyon
    Je ne connaissais pas l histoire de ce titre . Merci pour l anecdote

    Je ne connaissais pas l histoire de ce titre . Merci pour l anecdote

  • Etienne
    Etienne Dij0n
    Tu ne peux pas t arrêter en si bon chemin....on en veut plein, des souvenirs comme ça !!!!! Merci

    Tu ne peux pas t arrêter en si bon chemin....on en veut plein, des souvenirs comme ça !!!!! Merci

  • Hélène
    Hélène metz
    c'est génial de connaitre l'histoire de ce titre, continue de nous confier tes secrets, j'adore !

    c'est génial de connaitre l'histoire de ce titre, continue de nous confier tes secrets, j'adore !

  • Larry
    Larry 64
    merci dynamite pour cet excellent recit, on a vraiment l'impression de revivre l'elaboration d'un des meilleurs titres de bijou !

    merci dynamite pour cet excellent recit, on a vraiment l'impression de revivre l'elaboration d'un des meilleurs titres de bijou !

  • didier
    didier noyon
    Super anecdote. Je savais pas que ça sentais déjà le paté niveau split aussi tôt dans le groupe.

    Super anecdote. Je savais pas que ça sentais déjà le paté niveau split aussi tôt dans le groupe.

Ajouter un commentaire